Select your location
Internacional - Inglés

Cosentino présente sa politique de développement durable à la COP25

Nouveautés, Top Trends

Antonio Urdiales, directeur de l’environnement pour le groupe Cosentino, a participé aux discussions « Industrie durable », « Durabilité transversale dans l’hôtellerie » et « L’Andalousie engagée pour la planète », qui figuraient toutes trois au programme officiel de participation de la société civile, au cours de la COP25. Antonio Urdiales a présenté l’expérience du groupe Cosentino, référence en matière de développement durable et d’économie circulaire.

Le groupe espagnol Cosentino, l’un des leaders mondiaux dans la production et de la distribution de surfaces innovantes pour le monde de l’architecture et du design, ne pouvait manquer l’événement le plus important au monde en matière de changement climatique et d’environnement : la 25e Conférence des Nations unies sur le climat, ou COP25.

L’entreprise implantée à Almería, s’engage en faveur du développement durable et l’économie circulaire et a participé à trois discussions captivantes : « Industrie durable » organisée par SUEZ, l’expert des métiers de l’eau et du traitement des déchets, « L’Andalousie engagée pour la planète » organisée par le gouvernement régional d’Andalousie, et « Durabilité transversale dans l’hôtellerie » organisée par la maison d’édition Hidalsa. Les deux premières figuraient au programme des activités « Zone verte » qui se déroulaient au centre d’exposition IFEMA à Madrid, dans le cadre de la COP25. La troisième a eu lieu à Cosentino City Madrid, qui fait partie de l’espace participatif « Axe vert castillan », également placé sous le patronage de la COP25.

Le directeur de l’environnement du groupe Cosentino, Antonio Urdiales, a profité de sa participation à ces forums pour présenter l’ensemble des politiques et actions menées par la multinationale espagnole en matière de développement durable et d’économie circulaire, des mesures conformes au Programme 2030 des Nations unies et aux Objectifs de développement durable (ODD).

Antonio Urdiales a dévoilé à l’assistance quelques-unes des réussites environnementales de l’entreprise : gestion de l’eau grâce à sa réutilisation constante, principe de « zéro déversement » et réemploi de déchets dans la fabrication de nouveaux produits (en 2018, Cosentino a produit 1,5 million m2 de produits à l’aide de matériaux récupérés ou recyclés). Parmi les nombreuses initiatives du groupe, citons également les efforts de restauration paysagère avec la création d’une vaste ceinture verte dans le parc industriel de Cosentino à Cantoria (Almería), ainsi que la consommation d’électricité issue à 100 % de sources renouvelables certifiées.

Toutes ces mesures sont soutenues par d’importants efforts financiers. Rien que sur 2018, 5 millions d’euros ont été investis dans le patrimoine naturel et 8,1 millions d’euros consacrés à des dépenses de protection et d’amélioration de l’environnement. Cet engagement se traduit également par les projets pionniers et innovants en cours, tels que la construction d’une usine de traitement des déchets dans le parc industriel du groupe (Cosentino traite actuellement un volume total d’environ 280 000 tonnes de déchets, dont plus de 30 % sont récupérés). À l’avenir, Cosentino prévoit notamment d’installer l’une des plus grandes centrales à énergie solaire du pays, pour sa propre consommation, et de construire une station de traitement des eaux usées pour le traitement et le réemploi des eaux usées urbaines.

Pour récompenser toutes ces réussites en matière de développement durable obtenues ces dernières années, ainsi que l’investissement de l’entreprise en faveur de l’économie circulaire, le gouvernement d’Andalousie a récemment remis au groupe Cosentino le Prix andalou de l’Environnement.


Previous article
Des idées décorations de Noël créatives pour la cuisine