La cuisine du futur, un espace multifonctionnel, hyper connecté et axé sur la santé

L’Institut Silestone a produit un rapport qui met en lumière les tendances futures des cuisines domestiques, comme l’ont prédit une équipe d’experts et de consommateurs

  • Les Chefs Andoni Luis Aduriz (** Michelin à Mugaritz) et Gastón Acurio; l’anthropologue Richard Wrangham de l’Université de Harvard, l’architecte Piero Lissoni et la designer industrielle Patricia Moore, figuraient parmi les 17 experts distingués qui ont participé à l’étude. D’autres participants sont des personnalités notables du monde de la sociologie, de la nutrition, de la technologie et de la durabilité.
  • Une enquête réalisée dans plus de 800 points de vente de cuisines à travers le monde fournit des données sur l’importance que les gens offrent à cette pièce de leur maison.

L’Institut Silestone a produit un rapport intitulé “Global Kitchen : la cuisine domestique à l’ère de la mondialisation”, qui compile les principales tendances de design et d’utilisation de la cuisine du futur. Ce sera un espace hyper connecté, pour le loisir, le travail, la santé et la détente. Il intégrera également les techniques et les dispositifs habituellement trouvés dans les cuisines professionnelles et auront des appareils domestiques intelligents.

La cuisine, en plus de consolider son rôle de centre nerveux de la maison, est destinée à devenir un espace multifonctionnel. Même aujourd’hui, c’est souvent la plus grande pièce de la maison et celle dans laquelle les gens investissent le plus. Mais à quoi ressemblera-t-elle dans 25 ans? Changera-t-elle en fonction de nos humeurs? Sera-t-elle un lieu de guérison? Une pièce de créativité peut-être?

Cosentino, en tant que chef de file de son industrie et entreprise innovatrice pour le développement de surfaces de forte valeur ajoutée pour le monde de l’architecture et du design, veut révéler les secrets de la cuisine domestique du futur avec son projet, Global Kitchen.

Les experts ont révélé que la cuisine retrouverait son titre traditionnel comme centre de la maison, un titre qui avait disparu durant les dernières décennies en raison des besoins de la classe moyenne croissante (en gardant les odeurs loin du reste de la maison, accès au chauffage dans toutes les pièces de la maison, etc.) et des modes de vie modernes.

De plus, ce lieu est devenu un espace de détente et de loisirs familiaux, même un lieu de travail; En conséquence, il s’intègre de plus en plus avec le reste de la maison. C’est un espace multifonctionnel et devrait disparaître en tant que salle indépendante. Son design prendra non seulement en compte l’esthétique et la fonction, mais aussi sa valeur émotionnelle, et elle renforcera son utilisation comme espace de détente et de bien-être.

La cuisine va aussi voir un boom technologique. La connectivité et les appareils intelligents permettront non seulement de faciliter les achats, la cuisine et la lessive, mais aussi la relation avec notre environnement, nous permettant d’utiliser le comptoir pour cuisiner ou faire des appels, ou même regarder la télévision. Cela permettra donc de professionnaliser la cuisine de la maison, grâce à un accès facilité à l’équipement, qui jusqu’à présent n’a été disponible que dans le secteur de la restauration, ou en développant les connaissances et l’intérêt croissant pour la culture de l’alimentation, de la nutrition et de la gastronomie.

En ce qui concerne le design d’une cuisine, son efficacité et rendement énergétique, la flexibilité et la durabilité des matériaux seront prises en compte sans compromettre leur longévité, leur sécurité et leur hygiène. Dans ce sens, les comptoirs seront multifonctionnels et il nous sera possible de cuisiner directement sur la surface, sans avoir besoin d’un panneau spécifique.

Pour toutes ces raisons et encore plus dans 25 ans, la cuisine sera un espace social axé sur la santé (stimulé par la propagation de méthodes de cuisson plus saines, des produits cultivés à la maison ou locaux), un lieu de connexion avec les autres (socialisation, travail, etc.) et avec votre environnement (achats en ligne, interaction avec le monde extérieur, etc.). La transformation transversale de la cuisine nécessitera l’apport de professionnels du design, de l’architecture et du design d’intérieur, de même que des sociologues, des nutritionnistes et des spécialistes de l’environnement et de l’efficacité énergétique.

Le but de ce projet est de promouvoir un espace interdisciplinaire et de réflexion pour analyser l’effet de la mondialisation sur la cuisine et identifier comment cet espace évoluera au cours des 25 prochaines années, dans le but ultime de diffuser ces connaissances à l’industrie de la cuisine et à la société en général.

Opinions des experts en prévision et en vente sur les cuisines domestiques:

842 studios professionnels de la cuisine et de la salle de bains de huit pays différents ont participé à un sondage (Australie, Brésil, Espagne, États-Unis, Italie, Portugal, Royaume-Uni et Suède) qui complète le rapport ‘Global Kitchen’. Ce dernier évalue l’évolution de l’espace de cuisine en termes d’utilisation, de design et d’équipement en tenant compte de la proximité des répondants et du contact direct avec l’utilisateur final, ainsi que de leur expérience et de leur connaissance du secteur.

87% ont déclaré que la cuisine deviendrait plus pertinente en tant qu’activité et lieu de rencontre dans la maison. 81,5% pensent que ce sera un espace unique avec une salle à manger et un salon; Et selon 92,3%, elle sera utilisée pour se retrouver avec la famille, travailler et faire des devoirs (60,9%) ou surfer sur Internet (62,4%).

La connexion de la cuisine à Internet, aux appareils électroniques (tablettes, mobiles, ordinateurs, usure …), et aux appareils intelligents se distingue comme l’un des principaux développements technologiques à moyen et à court terme, devant des solutions durables pour l’eau et l’énergie, la conservation et la gestion des déchets. Cependant, il existe des différences entre les pays en ce qui concerne le choix du nouveau développement. Alors que l’Australie et le Brésil conviennent que les nouvelles méthodes de cuisson sont plus importantes, l’Italie et le Royaume-Uni préfèrent les appareils intelligents. En revanche, l’Espagne et les États-Unis valorisent la connectivité avant tout.

Les comptoirs du futur nous permettront de cuisiner directement sur leurs surfaces, incorporeront la connectivité et serviront de panneau de contrôle. Ces comptoirs géreront également des tâches comme la pesée et le calcul de la valeur nutritive des denrées alimentaires, absorbant les liquides et le nettoyage. L’Institut Silestone est une plate-forme pour la recherche internationale, soutenue par le Groupe Cosentino pour diffuser des informations sur la cuisine.

Ce que disent les experts: réflexions sur le rapport Global Kitchen

“ La cuisine sera un endroit pour se détendre, préparer la nourriture et bien sûr, pour manger”.

Susan Serra: Designer cuisiniste et blogueur, Président de Susan Serra Associates Inc.

“ La cuisine est l’endroit idéal pour interagir avec les autres et tenir une conversation: C’est l’espace pour le souper et la conversation après le souper.”

Andoni Aduriz: Chef au Mugaritz, Michelin

Lorsque la cuisine est considérée comme une partie du salon, la personne en cuisine sera plus proche du reste de la famille ”.

Richard Wrangham: Professeur d’Anthropologie Biologique à l’Université de Harvard

“ L’espace cuisine doit être flexible et permettre la personnalisation aux besoins de l’utilisateur”.

Alessandro Finetto: Architecte et designer, Directeur Design Global Consommateur Whirlpool EMEA & Asie

“ Le développement majeur de la cuisine est le téléphone mobile et sa connexion au monde ”.

Einav Gefen: Directeur Exécutif de Solutions Repas, Unilever North America

“ Les cuisines s’adapteront au mouvement de la nourriture et à la sensibilisation à la nutrition.”

Sandy Gordon: Designer d’Intérieur, SGI Consultante Intérieurs et professeur à l’Université du Wisconsin

“ Je vois la cuisine comme les Nations Unies: Un espace où les gens parlent, discutent et font la paix”.

Piero Lissoni: Directeur Artistique et co-fondateur de Lissonis Associati et Lissoni Architettura

“ La cuisine est une autre occasion de se rapprocher de la science. Les universités devraient créer des espaces pour la cuisine, l’apprentissage et l’échange d’idées”.

Vayu Maini Rekdal: Scientifique, chef et éducateur, Université de Harvard

“ Les tâches de routine les moins agréables deviendront invisibles et les machines ne nous demandent même pas comment les faire”.

Ignacio Martín: Directeur Global de Telefónica Services Maisons Intelligentes

“ La cuisine nous donnera de plus en plus d’informations et nous en parlerons”.

Patricia Moore: Designer, gérontologue et président de Moore Design Associates

“ Les nouveaux appareils sont conçus selon les critères “multi R”.

Redessiné pour être réparable, réutilisable, recyclable … et repensé.”

Anabel Rodríguez: Directeur Exécutif de la Fondation Économie Circulaire

“ Les statistiques montrent qu’en 25 ans, nous allons rénover nos cuisines en moyenne trois fois durant nos vies”.

Sian Supski: Docteur en sociologie et rechercheur à l’Université de Monash

Pour voir la vidéo Global Kitchen, cliquez ici : https://youtu.be/qfkEqqReA4w

Pour télécharger l’étude complète Global Kitchen, cliquez ici :  https://cosentino.box.com/s/q468swe4cpxdbq3ez0fehdndrmwrepbd

Pour télécharger le communiqué de presse, cliquez ici : Global Kitchen Study CP

© Cosentino S.A. All rights reserved